• La première affiche qui fasse état d'une tournée de Jean-Louis MURAT remonte à la sortie de l'album "Passions privées" ... Une tournée passant par Montpellier - Béziers - Nîmes - Annecy - Clermont Ferrand et Toulon ... Une tournée qui n'a jamais vu le jour ???

     En 1993 ... contrairement à ce qu'il avait "promis, juré", Jean-Louis MURAT monte sur scène pour le plus grand plaisir de ses fans. MURAT va se découvrir lui-même. Chaque concert est l'occasion d'interprétations nouvelles. Il est hors de question pour le "Berger de Chamablanc" de faire un copier coller de la version studio.

    La tournée "Vénus" (1993/1994) est le prétexte d'un film "Mademoiselle Personne" qui ne verra jamais le jour. L'actrice Elodie BOUCHEZ lui donne la réplique. Elle incarne une jeune groupie qui tous les soirs, suit et poursuit son chanteur favori ...

    Le 27 octobre 1993 le journal "L'Est Républicain" nous présente cette 1ère tournée ...

    Cette tournée commence le 6 novembre 1993 à Vichy (Allier). MURAT est sur les dents ... Le journal "La Montagne" nous en rend compte ...

    Elle se poursuit par Le Puy en Velay (le 10 novembre) et se terminera par "La Cigale" les 16 - 17 et 19 décembre 1993.

    Entre temps MURAT a écumé une partie de la France, s'est invité en Suisse et en Belgique (31 dates) en passant par Marseille - Lyon - Nice ... Le 13 novembre 1993 MURAT est au "Transbordeur" à LYON. C'est l'occasion de l'enregistrement du "live" qui agrémente cette tournée.

    Le 8 novembre 1993 le journal "Les Dernières Nouvelles d'Alsace" consacre un article à MURAT ...

    Le 10 novembre MURAT chante à VOIRON (38) ... Cette ville est la capitale de la Chartreuse. On peut se recueillir devant la statue de Notre Dame de Vouise et se promener dans les jardins de la ville, riche de plus de 300 espèces d'arbres ...

    VOIRON ... c'est aussi la possibilité pour JLM de s'adonner au vélo dans ce pays de montagne ...

    Le 12 novembre 1993 le journal Alsacien s'épanche à nouveau sur le cas MURAT ...

    Le 14 novembre 1993 MURAT chante à Clermont-Ferrand ...

    Recto et verso du billet d'entrée ...

    Depuis ses débuts le chantre Auvergnat a un faible pour le public Belge qui le lui rend bien. Le 20 novembre 1993  MURAT se produit sur la scène du Cirque Royal à Bruxelles ...

      

    En 1994 ce sont neuf nouvelles dates qui sont proposées aux fans. Un live "RTL" le 14 mars ouvre cette tournée ... "Le monde caressant" est le 1er titre offert par MURAT aux auditeurs  ...

     

     

    Un article paru dans "Info Matin" nous rend compte de cette deuxième partie de tournée ...

    En cette année 1994 MURAT fait escale à Cholet cœur du pays des "Chouans" ... Katia GIRARD est présente et me gratifie de l'affiche attestant de ce passage dans la capitale du Maine et Loire ...

    Au milieu de l'été MURAT participe à la "Route du Rock" à St Malo ...

    Billet d'entrée ...

    1996, c'est la sortie de "Dolores" ...

    Le "Dolores Tour" (1997/1998) verra MURAT chanter à Québec (les 7 et 8 juillet 1997) et s'achèvera le 7 mars 1998 (concert RTL). La Belgique est l'une des destinations favorites de notre "bougnat". Pour "Le Soir Magazine" la journaliste Joëlle LEHRER nous gratifie d'un bel article ...

    Les 28 et 29 octobre 1997 MURAT chante à "domicile" à CLERMONT. "La Montagne" dans son édition du 29 octobre nous en rend compte ...

    En novembre 1997 MURAT est en concert au "Transbordeur" de Lyon ...

     Le 13 janvier 1998 MURAT fait escale à DIEPPE ...

    Sans doute que le jeune homme est allé courir sur la plage ???

    Le 14 février 1998 ... MURAT chante à Liège ... Le bleu lui va si bien !

    1999/2000 c'est la tournée "Mustango" dont voici l'affiche ...

    Le 24 novembre 1999 MURAT est à Lille ... Le rouge lui va bien également ...

    Le 17 décembre 1999 le chantre Auvergnat fait escale au "Sémaphore" à CEBAZAT ... sur ses terres donc ...

    Le 26 février 2000 MURAT est l'invité de la radio "RTL". Il y chante 17 titres dont 8 ne sont pas diffusés, parmi lesquels le fameux "Vous les femmes" ...

    Le 4 mars 2000 ... c'est concert à Cannes ...

     

    Le 6 mars 2000 Jean-Louis MURAT est à l'Olympia ... L'auvergnat pour notre plaisir se jette dans "La Rivière" ...

     

     

      

    Le 14 mars 2000 MURAT tient concert à l'Opéra Bastille ...

    Le 22 mars 2000 MURAT est au Québec ...

    Le 19 mai 2000 le bougre Auvergnat est en concert à SIN LE NOBLE commune ouvrière du Nord. Cette localité a été successivement rattachée aux couronnes de France, de Bourgogne et d'Espagne. JEAN LE BON anoblit le village en 1365. SIN fut longtemps du domaine des souverains. C'est pourquoi il a été surnommé LE NOBLE pour le démarquer des autres villages porteurs du même nom.

    "Pop News" sous la signature de "Crazy horse" rend compte de cette soirée en ces termes : "Eh bien, très chers amis parisiens, sachez qu'à SIN LE NOBLE (banlieue Douaisienne, c'est-à-dire trou du cul du monde), MURAT fut somptueux, délivrant des versions magnifiques des morceaux de "Mustango", plus un bon paquet d'inédits. J'ai vu plusieurs fois le bougre en concert, mais jamais il n'avait aussi bien chanté, ni autant "investi" ses chansons, laissant apparemment une certaine place à l'humeur du moment et à l'improvisation. Et puis quel chanteur actuel se donne la peine de partir en tournée avec uniquement des versions totalement remaniées de ses derniers morceaux, et des inédits, délaissant les vieux "tubes" susceptibles de plaire au public ?  En tout cas, moi, cette démarche me plaît.

    Et MURAT, très à l'aise ce soir là, et visiblement heureux d'être là, nous gratifia d'un concert intense, inspiré et émouvant. Deux grosses heures de bonheur ... De là à en conclure que MURAT préfère jouer en province plutôt qu'à Paris, il n'y a qu'un pas que je me garderai bien évidemment de franchir". 

    Le cliché ci-dessous nous livre un MURAT souriant à SIN ...  

    Au même concert ... le voici renfrogné ...

    Le 2 juin 2000 MURAT est à Montauban (Tar et Garonne) ... au pays de "Five-r".

    Nul doute que MURAT et sa troupe ont traversé le vieux pont de la ville ...

    Le 19 mai 2007 le chanteur Auvergnat est de retour dans la ville de MONTAUBAN ...

    Jean-Louis en a peut-être profité pour visiter le musée Ingres de la ville ...

    Le 6 octobre 2000 Jean-Louis MURAT est à la salle Jacques BREL de Fontenay sous Bois ...

    Le 17 novembre 2000 MURAT poses ses valises à Coutances (Manche) ...

    Coutances est connue pour sa cathédrale ... Ville de 10000 habitants, elle est située dans la péninsule du Cotentin. Détruite par les vikings en 866, elle est reconstruite au XIème siècle par Geoffroy DE MONTFRAY compagnon de Guillaume LE CONQUERANT ... En 1944 la ville est détruite par les bombardements. On déplore plus de 300 morts ! Aujourd'hui c'est le "Festival de jazz sous les pommiers" qui fait la réputation de la localité.

    Le 18 novembre 2000 Jean-Louis MURAT chante à La Verrière commune des Yvelines. Le titre "Ange déchu" fait partie de la setlist. Ce n'est pas courant pour que cela soit noté. "L'Ange déchu" décliné par MURAT en cette soirée est superbe ...

     

     

    Le 14 décembre 2000 "La Coopérative de Mai" ouvre ses portes à JLM ...

    En 2002, c'est au tour du "Moujik" d'entrer dans la danse ...

    La tournée commence par Sannois - Ris Orangis - Chessy - Lille et le Printemps de Bourges (11 avril). Suit une escapade en Belgique ...

    Le 16 avril 2002 MURAT est à la Coopérative de Mai ...

    Le 31 mai 2002 MURAT chante en version acoustique pour "Oui FM" ...

     

    Le 19 Juin 2002 à Clermont Ferrand, MURAT nous livre son premier "Koloko" ...

    D'autres suivront ...

    19 juin 2004

    2005

    2006

     

    Retour au fil des tournées, le 10 août 2002, nouveau passage à Port St Père pour la "route du rock" ...

    En 2003 MURAT s'affiche dans les couloirs du Métro Parisien ... Pas certain que les Parisiens aient compris ce message subliminal ...

    2003/2004 ... C'est la tournée "Lilith" dont voici l'affiche officielle ...

    Commencée à Bordeaux (le 9 octobre 2003), cette tournée se termine le 31 mars 2004 à la Maison de la radio à Paris.

    Le 6 novembre 2003 MURAT fait escale à Lyon ...

    Le 19 février 2004 le "Berger de Chamablanc" est à Dijon ...

    Le 25 février 2004 MURAT est à Liège ...

    Le 4 mars 2004 le chantre Auvergnat pose ses valises à Cap Breton ... L'occasion pour lui d'aller courir sur la plage ...

    Après quoi MURAT visite une partie de l'Ouest dont une ville qui m'est cher : Rosporden, j'y ai une maison ! Cette localité de 7000 âmes, située entre Concarneau et Quimper est connue pour ses étangs (au nombre de trois).

     L'église y est fort belle avec son imposant clocher en pierre du pays ...

     

    Le train y fait son apparition en 1863, ce qui va permettre le décollage économique de la commune ... Enfant c'est ce train que je voyais passer tous les jours devant chez moi ...

    Le 20 mars 2004 le "Brenoï" tient concert salle municipale ... Tout près des étangs. Peut-être que Jean-Louis à dormi "Hotel de la Gare" (???) est allé courir le long des étangs (???). Le journal "Ouest France" est élogieux lorsque dans ses colonnes il rend compte de la prestation de Jean-Louis ... Voici le copier coller de l'article paru dans la presse locale le 27 mars 2004, signé : Stéphane GUIHENEUF ...

     Jean-Louis Murat
    Rosporden, samedi 20 mars 2004 

     "Tout ce qui n'est pas donné est perdu" chante Murat. En terre bretonne, le chantre auvergnat a tout donné, envoûtant littéralement son public lors d'un concert mémorable. 

     Avant que Jean-Louis Murat et ses acolytes ne prennent place sur la scène, c'est Rogojine qui a donné le la. Habitué des premières parties de l'artiste (ils étaient de la précédente tournée), le groupe n'a pas vacillé devant un public quelque peu tête en l'air et à l'oreille volage.

     Pendant une bonne trentaine de minutes, les quatre garçons ont joué une musique bien léchée au son plutôt rock. Des titres tirés de leur album "Le bord de l'eau... et la rivière plate" qui ont trouvé un écho favorable dans le public sans pour autant soulever l'enthousiasme. Il est vrai qu'il manquait un peu de magie dans ce set pourtant bien huilé.

     Le temps de faire le ménage sur scène, aux lumières de se faire plus douces, au public de s'approcher un peu plus, et Jean-Louis Murat apparaît. L'homme n'est pas seul. Derrière lui et aux baguettes, Stéphane Reynaud. A ses côtés, l'incomparable Fred Jimenez dont les doigts agiles courent allégrement des cordes de sa basse aux touches du piano.

     Trois sur scène, la formation est certes réduite mais la prestation offerte, va quant à elle être grandiose. Murat, guitare collée au corps, donne le ton. Une première chanson pour se mettre dans le rythme, une seconde pour caler une voix quelque peu hésitante, une troisième pour embarquer définitivement avec lui près de 700 spectateurs.

     Dès lors, le chanteur bucolique fait de la scène son jardin. "La nature du genre", "Le mou du chat"... les titres, principalement tirés de son dernier album, défilent à un rythme endiablé. Puis, Murat entame, les premières notes de "Jim" dont il donne une version pour le moins vivante.

     Vivant, "L'au-delà", ce titre phare du Moujik avec lequel il enchaîne va définitivement faire chavirer le public, complice. Murat et ses fans chantent en chœur le refrain tandis que ses doigts donnent le rythme parfois lent souvent rapide. La magie est définitivement entrée dans la salle.

     Sur un nuage, le trio enchaîne continuant à jouer avec son public sur "Le cri du papillon", jouant avec son bassiste sur "A la morte fontaine" et offrant des morceaux issus de son récent DVD "Parfum d'acacia au jardin".

     Puis Reynaud quitte la scène, Jimenez abandonne sa basse pour le piano. Le temps d'une chanson le trio se fait duo. Fred Jimenez s'éclipse à son tour, laissant Murat seul sur scène. Guitare sèche au son métallique, il interprète superbement "Elle avait le béguin pour moi" ou encore "Tant la vie demande à mourir" avant de se pencher sur le piano histoire de "Se mettre aux anges"...

     Fatigué car ayant beaucoup donné, le trio se reforme et Murat repart de plus belle avec "La petite idée derrière la tête" avant de quitter la scène. Une dernière chanson enfin, "Tout ce qui n'est pas donnée est perdu", un salut amical au public et les lumières se rallument.

     Magique, assurément magique. En ce samedi soir, Murat a comblé ses fans en leur offrant un concert mémorable".

    Juste avant son étape Rospordinoise, (le 18 mars),  MURAT était à Callac dans les Côtes d'Armor ce qui nous vaut ce beau cliché ...

     

    Le 28 mars 2004 Jean-Louis traverse la France et donne concert à Nice ...

     

    Fin 2004, d'octobre à novembre, de Grenoble à Langres, c'est la tournée  : "A bird on a poire" ...

    Le 19 octobre 2004 la tournée passe par Lyon (salle Rameau) ...

    Le 23 octobre 2004 MURAT est en concert à FLORAC salle de la "Genette verte" ... L'occasion pour nous de visiter cette sous-préfecture paisible de Lozère ... le nom de FLORAC dériverait du latin "Flor Acqu's" qui signifie : "fleur des eaux". Ce nom convient parfaitement à la ville traversée par trois rivières (Le Tarn - Le Tarnon et Mimente) auxquelles  il faut ajouter la source du "Pêcher" ...

    Pont sur le Tarn à hauteur de Florac ...

    Pont sur le Tarnon ...

      La rivière Mimente juste avant Florac ...

    La source du Pêcher à Florac ...

    Le 21 octobre 2004 MURAT chante à Nancy dans le cadre du festival de Jazz pulsations ...

    Le 23 octobre 2004 MURAT chante à Florac ... un nom qui fleure bon la France ...

    "Sentiment nouveau" ... voilà une chanson que MURAT dit : "Ne pas aimer". L'Auvergnat a donc très peu chanté ce titre. Une exception : le 22 novembre 2004 au "Café de la danse" à Paris ... Je trouve la version magnifique ...

      

    Le 25 novembre 2004 la tournée fait escale à Langres ...

    MURAT et ses amis musiciens en auront peut-être profité pour visiter le musée consacré à Denis DIDEROT écrivain et philosophe père de l'encyclopédie ???

    Langres ville fortifiée ...

    La statue de Denis DIDEROT ...

    Voici la description que nous donne Julien GRACQ (écrivain que j'apprécie particulièrement) de ce pays Ardennais : "Une fois de plus, escaladant à partir de Châtillon les solitudes du plateau de Langres, j'ai le sentiment vif de gravir, comme dans les planèzes d'Auvergne, les accès d'un des donjons de la France, un des lieux marqués entre tous pour la défense dans cette longue échine sinueuse qui prend le pays en écharpe et qui va des Vosges, par les anciens "monts Faucille", le Morvan, le Beaujolais, les Puys, les Cévennes et les Causses, jusqu'aux Corbières. Sentiment d'autant plus singulier que le plateau de Langres n'a jamais joué réellement dans l'histoire ce rôle de môle défensif que tant de plans de campagne — et jusqu'au plan Schlieffen de 1914 — lui ont attribué comme allant de soi. La forêt peu à peu, à mesure qu'on s'élève, se resserre sur la coulée d'herbe des vallons rétrécis, puis se referme compacte, et brusquement, comme sur les hautes chaumes des Vosges, on émerge au-dessus d'elle au soleil dans une large clairière de haut plateau, au bout de laquelle les deux tours carrées de Langres se lèvent sur l'horizon. Il y a là les glacis, les bastions et les chemins couverts et aussi le dépouillement, la netteté, l'austérité de lignes d'une forteresse centrale naturelle, d'un Verdun qui n'aurait pas rencontré son destin.

    La capitale de ce haut pays m'a toujours attiré, comme s'il y avait pour moi dans cette ville inglorieuse, quelque chose, impérativement, à visiter, quelqu'un à rencontrer.

    L'éclaircie qui se levait à la fin de cette harassante journée de pluie m'a amené sur le chemin de ronde; j'ai aimé les portes secrètes de ses jardinets murés, ses maisonnettes de rempart aussi, exiguës et fleuries comme des maisons de pêcheurs avec leurs plates-bandes minuscules, leur rangée de plants de tomates et leurs cloches à melons, et devant elles, rien que les fumées qui montent de très bas au-dessous, dans la plaine, rien que, au-delà du parapet, les étendues placides de l'air pur. Et j'ai aimé aussi le nom si inattendu d'une des rues qui longent le rempart, et qui s'appelle la rue Constance-Chlore. Ce prince au visage pâle qui, nous dit-on, gouverna Rome de 305 à 306 "avec autant autant d'équité que de douceur" est peu commémoré en France: est-il venu ici, tel que j'aime à me le représenter, chevauchant sans étriers par les ruelles abruptes de l'oppidum lingon, pour endiguer un des sempiternels assauts barbares qui venaient battre le limes, ou pour réprimer quelque révolte des Bagaudes? Ce nom dépaysant ajoute au mystère d'une cité marquée de façon si éclatante pour l'Histoire, et que l'Histoire a dédaignée.

    Il y avait à Langres un funiculaire : on voit encore au bord du rempart la gare et le quai d'embarquement minuscule; la motrice rouillée, un peu plus loin, est restée debout sur ses rails, cernée par les herbes folles. La voie à crémaillère, avec les fils électriques pourris qui pendent encore au-dessus à leurs caténaires, plonge toute seule, par un pont qui a perdu sa rambarde et son plancher, dans un fourré d'acacias où sa trace se perd. Ces vestiges ferroviaires d'un passé sans doute peu ancien font à eux seuls dans mon esprit de cette grosse bourgade une cité véritable: même tombée au rang de joujou, la noblesse du rail demeure pour moi imprescriptible". (Extrait des Carnets du Grand Chemin).

     2005/2006 ... c'est le "Moscou Tour" qui débute à Genève le 1er mars 2005 et se termine aux Sables d'Olonne le 8 avril 2006 ...

    Le 18 mars 2005 MURAT pose ses valises au "Ninkasi Kao" de Lyon ...

     

    Voilà qui nous vaut ce superbe flyer ...

    Le 19 mars 2005 MURAT  accompagné de REYNAUD et JIMENEZ a posé ses valises à SIX FOURS LES PLAGES (Var). Cette localité doit son nom aux forts qui en défendaient l'accès.

    Cette commune "bénie des Dieux" possède une chapelle  baptisée : "La pépiole",  qui date du 6ème siècle ...

    Le 22 mars 2005 MURAT est sur les planches de l'Espace Julien à Marseille ...

    Le journal "La Marseillaise" titre quelques jours après ...

    Le 2 avril 2005 l'Auvergnat participe aux "Vieilles Charrues" à Carhaix ... 

    Le 9 avril 2005 MURAT chante sur ses terres au centre culturel de Langeac ...

    LANGEAC tire son nom d'un terme Gaulois désignant une plaine marécageuse couverte de joncs et donc non cultivable. La ville est située à mi-chemin entre Le Puy en Velay et St Flour. La construction d'un pont sur l'Allier en fait un point de passage obligé favorisant le commerce.

    Le 14 avril 2005 MURAT est à Lille ... Dur de se faire une place à priori ...

    Le 9 mai 2006 la radio "PURE FM" reçoit en concert "privé" le "Berger de Chamablanc" ...

    Le 12 décembre 2006 MURAT pose ses valises au "Bateau feu" de DUNKERQUE ...

    Le "Taormina Tour" débute à La Couarde sur Mer le 20 octobre 2006 pour se terminer à Ste Marie aux Mines le 30 mai 2008.

    L'affiche officielle "Taormina"


    La Couarde est une commune des Charentes Maritimes située sur l'Ile de Ré ... Possible que MURAT veuille concilier l'utile et l'agréable ...  

    Le clocher dans la brume du matin ...

     Le clocher aux couleurs de l'été ...

    Le 25 octobre 2006 Jean-Louis MURAT est à l'affiche des "Embellies de Rennes" ...

    Le 18 novembre 2006 MURAT fait escale à Roubaix. Ci-dessous : le billet d'entrée ...

    Le 8 décembre 2006 la ville de FRIBOURG (Suisse) salle "Frison" accueille le chanteur Auvergnat ...

    Le 15 décembre 2006 le chantre Auvergnat chante à Dijon ...

    Pour les veinards qui bénéficient d'une entrée gratuite, le billet se présente ainsi :

    Au cours de la soirée MURAT nous livre ce titre que j'adore : "Foulard rouge" ...

     En 2007 la Bretagne est une nouvelle fois terre d'accueil pour MURAT ... Les quotidiens "Ouest France" et "Le Télégramme" en rendent compte ...

    Le 24 mars 2007 MURAT chante à St Saulve cet ancien bassin houlier du Valenciennois ...

    Avec l'arrivée de multinationales telles que Toyota et Vallourec, la citée s'est transformée, pour devenir l'une des fiertés de cette région du Nord Pas de Calais ...

     

    Le 30 mai 2008 pour clôturer cette tournée MURAT donne rendez-vous à ses fans dans la petit église de St Pierre sur l'Hâte (commune de Ste Marie aux Mines) ...

    Le "Tristan Tour" couvre les années 2008/2009 ... cette tournée débute à Bourgoin Jallieu le 24 septembre 2008 et s'achève par un concert en plein air le 25 juillet 2009 au "Palais Idéal du Facteur Cheval" ...

    Le "Dauphiné Libéré" rend compte du premier concert de la tournée ...

    Le 24 octobre 2008 MURAT chante à Ostwald (67) ...

    Le 11 octobre 2008 MURAT fait escale à AUBENAS, chef-lieu du département de l'Ardèche. La découverte de la ville commence par la visite du château De MONTLAUR et se poursuit par celle du Dôme de St Benoît ...

    Le château ...

    Le Dôme ...

    Le 20 novembre 2008, Jean-Louis MURAT chante salle "Coat Kaër" à Quimperlé (29).

    Quimperlé ??? C'est la ville des 3 rivières (Ellée - Laïta - Isole) et des neufs ponts.

    Le pont Lovignon surplombant l'Ellée.

    Le pont Salé au dessus de l'Isole.

    Le viaduc qui permet de traverser la Laïta.

     

    "Nice Matin" nous annonce MURAT à "L'Acropolis" de Nice le 11 avril 2009 ...

    Le 27 avril 2009, changement de cap, MURAT est à l'Est, à Auderghem (quartier de Bruxelles) ...

    L'occasion pour Jean-Louis de visiter la chapelle Ste Anne ???

    Le 8 mai 2009 participe au festival des "voix de fêtes" à Genève ...

    Le lendemain (9 mai 2009) MURAT chante à PULLY commune Suisse du canton de VAUD qui borde le Lac Léman ... Les Suisses sont réputés pour avoir un fort pouvoir d'achat ... autant en profiter !

    Peut-être que Jean-Louis aura pris le temps de se promener dans le vignoble du coin et de se désaltérer d'un "Pully" rouge ???

    Le 25 juillet 2009, en nocturne et en plein air, en présence de Justine, MURAT chante au Palais Idéal du Facteur Cheval ...

    Le "Cour ordinaire Tour" commencé le 12 mars 2010 à Notre Dame de Gravenchon, se termine le 23 novembre 2010 à L'Alhambra (Paris).

    Le 1er avril 2010 MURAT  chante à Dudelange en pays de Luxembourg ... 

    Le 9 mai 2010 MURAT chante au "Botanique" de Bruxelles ... Josi nous saisit l'instant ...

    Le 14 juillet 2010 MURAT rend visite à la petite localité de Ploëzal dans les Côtes d'Armor ... J'y étais ... Il faisait grand vent ... MURAT était de bonne humeur ... L'espace d'un après-midi Jean-Louis BERGHEAUD était le Seigneur des lieux ...

    Qui est la belle qui se cache derrière ces grilles ??? Qu'elle se méfie ... Jean-Louis MURAT est dans les murs !

    La rivière "Le Trieux" qui serpente aux pieds du château ...

    Maison de pays en bordure de rivière ...

    Les 10 - 11 et 12  juillet 2010, MURAT est à Montréal chez nos cousins ... perdu dans cette grande ville ...

    La tournée "Grand lièvre" concerne les années 2011/2012 ... La FNAC St Lazare, le 30 septembre 2011, constitue la 1ère étape de cette tournée. Le Festival Verdure Rock de Namur (30 juin 2012) la clôture.   

    Le point d'orgue de cette tournée est incontestablement le rendez vous que donne MURAT à ses fans  à "La Boule Noire" le 31 mars 2102.

     

    Le 16 juin 2012, MURAT donne rendez-vous à ses fans salle de la Coopé pour un nouveau concert "Koloko" ...

    Deux rendez-vous hors tournée, les concerts donnés à Namur (Belgique) le 30 juin 2012 ...

    Et celui de Spa (Belgique) le 21 juillet 2012 ...

    La tournée "Toboggan" débute le 22 mars 2013 à Marseille pour se terminer le 22 novembre 2013 salle de la "Gaîté lyrique" à Paris. Le voici donc à nouveau sur la route notre "troubadour" ...

    Le 23 mars MURAT chante à Meylan ...

    Le 18 avril MURAT est à nouveau en Bretagne, dans la station des Glénans, salle de "L'archipel"  (Fouesnant) ... Superbe pays que voilà ... La mer y est si belle ... aux reflets tellement changeants !

    Le 2 mai 2013 MURAT se trouve à Lille salle de l'Aéronef pour y défendre don "Toboggan" ...

     Le 11 mai le "Brenoï" est à Auxerre salle du "Silex" ...

      Le 16 mai MURAT chante à Amiens ... L'affiche est encore celle de la tournée "Grand lièvre" ... 

    En préambule au concert d'Amiens (salle de la culture) Jean-Louis répond aux questions de Philippe LACOCHE pour "Le Blog Picard" dont celle ci : "Connaissez-vous déjà cette ville et la Picardie ?" - Réponse de l'Auvergnat : "Quand j'y viens, je vais voir la cathédrale. La Picardie est le pays des cathédrales". 

    C'est l'occasion pour nous de promener nos guêtres à Notre Dame ...

     

     

    ***

    Le 6 octobre MURAT est à LA RICHE salle de "La Pleïade" ... La ville de La Riche (Indre et Loire) tient son nom de l'église Notre Dame La Riche implantée à Tours. A la révolution la commune a pour nom Notre Dame la Riche ... MURAT n'est pas sans savoir que "Le Prieuré St Cosme" (photo ci-dessous) implanté sur la Commune, est la dernière demeure de Pierre RONSARD écrivain pour qui il a beaucoup d'estime ...

    Le 8 octobre MURAT est à Caluire ...

     

    Le 2 novembre 2013, MURAT se donne à SERAING ville francophone de la Belgique Wallonne ...

    Le 3 novembre toujours en Belgique, c'est Arlon qui accueille MURAT ...

     

    Fin 2013 ... MURAT est retourné sur ses terres ... Il nous reviendra avec de nouvelles chansons ...

    Je me fais un petit plaisir en terminant par ce titre "Taïga" ... un duo entre Marie AUDIGIER et Jean-Louis MURAT ...

     

    ***

    Le 19 juin 2014 Jean-Louis MURAT repart en campagne. Il est accompagné du groupe "The Delano Orchestra". La première escale de cette mini tournée d'été, a pour cadre la commune Suisse du Mont Noble. En fait, ce sont trois villages : MASE - VERNAMIEGE et NAX qui se sont regroupés en 2011. Une nouvelle fois nos amis Suisses sont en avance sur nous. Pauvre France ...

    Jean Louis y délivre plusieurs titres du nouvel album "Babel" dont la sortie est programmée le 13 octobre 2014.  Peu ou pas d'échos de ce premier concert. BARBARA fan de la 1ère heure je crois (?) nous  gratifie d'une magnifique photo ...

    Je ne sais pas si Jean-Louis et ses compagnons ont pris le temps d'aller humer le parfum de la rose jaune de NAX ???

    Le 21 juin MURAT est à Villeurbanne. Mon ami Gilbert est de la partie. De ce concert magnifique selon ses dires je retire cette photo ...

     

     ***

     Le 9 août MURAT accompagné des "Delano" donne concert à CHANTEIX, petite localité de Corrèze de moins de 600 habitants. MURAT "des champs" doit se sentir à l'aise. D'Armand je ne connais que le prénom. Ensemble nous partageons la même admiration "qui n'est pas béate" pour le "Berger de Chamablanc". Pour me faire partager son bonheur d'être là Armand m'a adressé ce jour le programme de ce festival pas comme les autres, ainsi que son billet d'entrée ... Ce n'est rien, c'est si peu et tellement à la fois ... Merci Armand !

     ***

    Le 10 septembre 2014 à l'initiative de "Pias" MURAT chante à La Maroquinerie accompagné par les DELANOS.

    Pour "Toute la culture" (T.L.C.) Bérénice CLERC nous rend compte de ce qu'elle a vu, entendu et surtout ressenti au cours de cette soirée. Je vous livre in extenso ce compte rendu dont peu se sont fait l'écho en "Muratie".

    "L’été prend ses quartiers à Paris, la Maroquinerie est pleine, un sous sol où la musique respire, les spectateurs debout, attendent un verre à la main le rare Jean-Louis Murat. Comme un loup en forêt il faut guetter sa venue, ne pas le rater et puiser dans son regard bleu vif, aux profondeurs abyssales, la beauté à fréquenter en musique et en verbe puissant.

    Des cris sortent déjà de la foule, les fumigènes habillent l’espace de mystère. The Delano Orchestra s’installe, chanteur au centre, Jean-Louis Murat entre à jardin. Comme un enfant en chemise sifflant sur ses terres promises, il fait naître la musique et libère les mots en ombre et lumière de l’aube à la nuit il n’y a qu’un pas, un exil éphémère à partager avec les spectateurs comme un festin.

    Jean-Louis Murat pourrait rentrer d’une traversée en mer, descendre d’un tracteur, arriver d’Auvergne à pied, il est là debout, s’amuse, prend plaisir et donne toute son énergie comme si c’était la dernière fois, une urgence rare à vivre la mélancolie, verser des larmes de joie et crier son chagrin à bout de souffle.

    Hors du temps, ses mélodies résonnent sur des accords de superbes guitares, un rock hard à la batterie caressé par le violoncelle, les murmures féminins, le piano, les trilles de la trompette. Un tout se forme, se sépare, se croise, se superpose, s’encastre, s’éloigne, se retrouve avec simplicité et sobriété.

    Pas de faux blabla de chanteur à succès, les chansons filent comme des frelons en quête de miel, les rythmiques s’emportent, universel électron libre, Jean-Louis Murat emporte la foule sautillante.

    Une odeur de praline flotte dans l’air, embruns de cigarette électronique, les cheveux collent aux fronts des spectateurs et des musiciens, la nuit voit le jour et donne naissance à Babel.

    Gravé dans les cerveaux des spectateurs chanceux, il sortira en double disque et triple vinyle le 13 octobre. Depuis quelques jours il est possible d’entendre le romantique et mélancolique « J’ai fréquenté la beauté » gratuitement en ligne.

    Jean-louis Murat  parle de « Babel » « Il y a un disque de chansons pour danser et rigoler et un disque de chansons tristes. Je suis une chanson triste à moi tout seul » !

    La musique reprend, parfois The Delano Orchestra chante accompagné par Jean-Louis Murat, tout est cohérent, rien ne suinte, pas de débordement, la sécheresse essentielle du son et des mots choisis sans hasard, l’amour et la tendresse brûlés par la vie, le visage rongé par l’existence, sculpté par les rires et les larmes.

    Le monde est fou et pourtant il reste Jean-Louis Murat, le troupeau s’agrandît et pourtant certains loups sortent pour lécher l’humain, soigner ses plaies et semer leur poésie même si elle semble parfois vaine.

    Sur scène les chansons font danser les filles et les garçons, chaque mot donne envie d’être écouté, disséqué et vécu comme un conte de paysan à la voix unique. « Chant soviet », « Frelons d’Asie », « J’ai fréquenté la beauté », « Long John » « Chacun vendrait des grives » et « Chagrin Violette » tournent déjà dans nos têtes chanceuses.

    Un beau concert, volcanique, équilibré, un beau moment scénique et musical un emportement sobre, une performance comme devraient être tous les concerts.

    Jean-Louis Murat est un pays, il ne connaît pas la sécheresse créative, son franc parler et sa musique roulent et voyagent pour le plaisir de ses fans et de ceux qui le découvriront bientôt."

    Rien de mieux qu'une vidéo d'un des titres chantés par MURAT en cette belle soirée Parisienne ...

     Voilà qui nous donnera un superbe album live (vinyl et CD maxi) ...

    ***

     

    Le 23 septembre 2014 Jean Louis MURAT est en concert à L'Olympia. Il est accompagné des "Delano". Mon amie Florence a fait le déplacement. Elle me fait parvenir son billet d'entrée ...

      Ce n'est peut-être pas demain la veille que cela se reproduira ... alors profitons en ...

    Sur scène le "Jean-Louis" il a vraiment la classe !

    Extrait de ce concert le titre ci-dessous "Qu'Est-ce qu'au fond du cœur ?" ...

    ***

     Le 14 novembre 2014 MURAT et les DELANO sont en concert à AURAY petite ville du Morbihan. La localité tient son nom de la rivière qui la traverse. Peut-être que Jean-Louis et ses camarades ont pris le temps d'aller se promener au petit port de Saint GOUSTAN.  Ce saint est le patron des marins et des pêcheurs.

     

    La rivière Auray ...

    Les quais de Saint GOUSTAN ...

     A la fin de la nuit Jean-Louis et les DELANO ont quitté la Bretagne ...  Pas de rencontre avec les fans à l'issue du concert. C'est bien dommage ... A AURAY de bien belles Dames souhaitaient vous dire bonsoir ...

     ***

    Le 25 novembre 2014 MURAT chante au "New Morning" à Paris ... Voilà qui donne l'occasion à Christophe PIE de nous offrir une superbe vue de la Tour Eiffel ...

     

    ***

    Le 29 janvier 2015 MURAT est en concert à St Malo. C'est ici qu'il débute sa nouvelle tournée. MURAT et ses compères (Stéphane - Gaël et Chris) s'y trouvent en résidence depuis 5 jours. L'Auvergnat en aura surement profité pour aller courir sur la plage du Sillon ...

    Il aura peut fait le tour des remparts de la ville ou sont nés Jacques CARTIER (1491 - 1557) ainsi que SURCOUF (1773 - 1827) ...

    Les quelques jours d'hiver passés dans la cité Malouine auront été ponctués d'un temps maussade. Ci dessous la mer Malouine à l'heure où le soleil se couche en cette période de l'année ...

    Je me trouvais à ce concert ... MURAT ne nous a servi que du "Babel" ... c'était remarquable !

    ***

     

    Le 7 mars 2015 MURAT  est en concert à Rive de Gier département de la Loire. Cette commune doit son nom à la rivière Gier qui prend da source à 1299 mètres dans le mont du Pilat.

    Mon ami Gilbert est présent. A la fin du concert il pose avec Jean-Louis ...

    Il me fait parvenir ce titre du nouvel album "Babel" que j'apprécie particulièrement : "Tout m'attire" ...

    ***

     Le 8 avril 2015 MURAT participe au festival Mythos à Rennes St Jacques de la Lande. Le journaliste Michel TROADEC est présent dans la salle. Le lendemain, dans les colonnes du journal Ouest France il rend compte de son perçu par un mot, un seul : "MAGNIFIQUE" puis de conclure : "Après MURAT, le silence a quelque chose de pesant". C'est tellement vrai !

    Ci dessus la photo parue dans la journal Ouest France du 9 avril 2015.

    Le lendemain salle de l'Aire Libre nous avons droit à un "Babel" intégral (bis répétita). Je ne suis pas dans la salle. MURAT est moins enjoué.  Sur son Blog Cyrille CLERANT nous rend compte du spectacle en ces termes : "entamé par le titre « Chant soviet » extrait de son dernier album Babel, la voix nonchalante de Murat fait des merveilles. « Ayez pitié de moi » implore-t-il. Son phrasé dilettante qui engloutit certains phonèmes convient bien à sa poésie tranquille et sans paillettes. « Que vas-tu faire à minuit, seul, dans la forêt ? », « Nous n’irons plus au bois, ma mie, les lauriers sont coupés », « Il se rêve roi de Suède et de Sibérie »… Les mots font mouche – certains se font même frelons d’Asie – sans qu’on sache trop ce qui est ciblé. C’est la magie du verbe. Les phrases flottent, coulent, volent… Sa Fender scande des ballades rock-blues. Un batteur habile, un bassiste-contrebassiste barbu et un élégant musicien aux claviers épaulent l’Auvergnat errant. Ça passe bien. Le public est content. Moi aussi."

    Le 9 avril pour passer le temps MURAT se rend au musée des Beaux arts de Rennes. Il y trouve porte close. Les agents sont en grève. Voilà qui l'indispose fortement. Il ne manquera pas de le faire savoir dans la presse locale ...

     

     

     ***

    Le 20 juin 2015, à Clermont Ferrand MURAT chante pour "Koloko" ...

    Les plus fidèles parmi les fidèles sont présents. Ils n'hésitent pas à chanter sur les marches du palais ...

    MURAT y est magnifique. Martial nous fait offre cette belle photo ...

     

    ***

     

    Le 1er octobre 2015 débute une nouvelle tournée. Valérie BOURSOIT fidèle admiratrice de Jean-Louis nous fait parvenir ce cliché pris au bas de chez elle ...

    Quelles surprises nous réserve l'Auvergnat ??? Matt LOW assure la première partie. Le 8 octobre MURAT le chantre Auvergnat sera aux portes de Rennes, à BRUZ très exactement. Il faut que je me dépêche de prendre mes billets ...

    Salle du "Grand logis" ...

     ...

    A Bruz j' y étais. J'aime bien passer inaperçu. Il y a peu il m'a été adressé une photo du quotidien "Ouest France" ... J'ai eu la surprise de m'y reconnaître (discutant avec Nelly) avec Sandrine à ma gauche ...

    A bientôt sur les routes donc ...

     ***

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

        

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires